Les premiers échos du nouveau rythme scolaire

Les premiers échos du nouveau rythme scolaire

Les élèves sont retournés en classe depuis quelque temps avec un nouveau programme. Pour leur préparer au mieux, un journal intitulé « spécial nouveaux rythmes scolaires » a été distribué dans chaque boîte aux lettres fin août afin d’informer les parents des grands axes de ce nouveau projet éducatif.

Ce décret date du 26 janvier 2013. Le document soulignerait le cadre réglementaire national de la nouvelle organisation du temps scolaire. Le projet serait en mesure de gommer l’ancien rythme voire le sarkozysme. Cette nouvelle année scolaire sera donc une année expérimentale vue que c’est une année de transition.

L’éducation partagée

Rythme-scolaire-le-nouveau-challenge-de-l-education-nationale_article_landscape_pm_v8

 Dans toute la France, 3 824 communes ont commencé à appliquer ces rythmes contre 176. Ils adoptent la thématique de l’éducation partagée entre école, parents et collectivité territoriale. En effet, le document garantit des activités périscolaires de qualité, ce qui fera une bonne motivation pour l’élève.

Entre autres, des activités artistiques, des activités d’éveil scientifique, des ateliers de jeu, et même la découverte du numérique. Le programme semble bien établi, il ne reste plus qu’à voir le bilan à la fin du premier trimestre. Apparemment, le programme assure qu’il serait bénéfique pour un écolier sur quatre. 

Les premiers couacs des rythmes scolaires

Nouveau-rythme-scolaire-teste-a-Chouzy_reference

 En vue d’améliorer les résultats des écoliers français, le gouvernement a établi ces rythmes avec un objectif pédagogique bien précis d’où, la mise en place du temps scolaire plus respectueuse des rythmes naturels d’apprentissage. Cependant, l’application de ces nouveaux rythmes à 9 demi-journées par semaine semble déplaire à certains parents et enseignants.

Non seulement au niveau de l’horaire  mais aussi au niveau de l’organisation du temps scolaire. Les temps périscolaires dirigés par des animateurs seraient en mesure d’augmenter les absentéistes aussi bien pour les élèves que pour le personnel n’effectuant que quelques heures par semaine Dans certaine commune, la pause cantine s’étendrait sur 2h45mn. Un tel changement peut apporter des impacts sur l’enfant.

Aucune réaction pour le moment.

Partagez votre opinion